Êtes-vous en bonne santé sexuelle ?

Êtes-vous en bonne santé sexuelle ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la santé sexuelle n’est pas seulement liée à l’absence de maladie, de dysfonctionnement ou d’infirmité, mais aussi à la possibilité d’avoir des expériences sexuelles agréables et sécuritaires sans discrimination, ni violence. Le ministere des solidarités et de la santé définit la santé sexuelle comme « un état de bien-être physique, émotionnel, mental, associé à la sexualité ». Il existerait 4 piliers de la santé sexuelle: les IST, la contraception, la lutte contre les discriminations et les violences.

Se protéger des IST

Un monde sans IST… Le rêve ? Ces maladies sexuellement transmissibles peuvent nous mener la vie dure ! De la simple petite infection au VIH, c’est un peu comme dans une boîte de chocolat… on ne sait jamais sur lequel on va tomber. Penser que cela n’arrive qu’aux autres est une grave erreur. D’autant plus que quand ça arrive, non seulement cela peut avoir de lourdes conséquences sur la santé, mais cela prédit généralement une longue période d’abstinence obligatoire. Il ne faut pas oublier que les IST ne s’attrapent pas seulement lors de rapports sexuels pénétratifs. Digues dentaires, gants, préservatifs internes ou externes, ou PrEP sont les meilleurs alliés pour combattre les IST. En outre, il est important d’en parler avec son/sa partenaire et son médecin en n’oubliant pas de se faire dépister régulièrement.

Trouver le bon contraceptif

Ce qui est pratique avec le préservatif féminin ou masculin, c’est qu’il permet de limiter les IST, mais il fait aussi office de contraceptif ! C’est donc un accessoire à privilégier lors de rapports sexuels. Bien sûr, il existe de nombreux autres contraceptifs comme la pilule, le stérilet (DIU), l’implant, le patch, les spermicides etc… à vous de choisir celui qui vous convient le mieux. Ne pas avoir peur de voir surgir un petit être (non désiré) au bout de 9 mois permet aussi de lâcher prise plus facilement.

Ne pas être victime de discrimination

L’idée est de ne pas être traité de manière différente selon son sexe, son orientation sexuelle, ou son identité de genre réelle ou supposée. Chacun peut vivre sa sexualité avec qui il/elle l’entend (à condition que tout le monde soit d’accord). Fini de juger une personne avec un kink (sexualité non conventionnelle) particulier… la sexualité est propre à chacun ! Souvent liées à des stéréotypes, les discriminations sont généralement la conséquence d’une mésinformation. Pour être en bonne santé sexuelle, il ne faut pas avoir peur d’avouer ses fantasmes, ses kinks ou tout autres trucs qui pourrait vous faire kiffer au lit ! Entourez-vous des bonnes personnes et communiquez !!!

Mettre fin aux violences

A l’heure où l’on prend conscience de l’importance du consentement et où la parole commence à se libérer sur le viol, la question des violences sexuelles est au goût du jour. Quelque soit le degré de la violence, qu’elle soit physique ou morale, elle laisse toujours des traces et peut provoquer des blocages. Il est parfois difficile de se rendre compte qu’on a été victime de violence. La banalisation de scènes de viols et de sexe violent n’arrangeant pas les choses, la frontière entre l’acceptable et l’inacceptable est parfois flou. Assurez-vous d’avoir le consentement de tous. Chacun doit mettre ses propres barrières et respecter celles des autres, tout le monde en sortira gagnant.

Êtes-vous en bonne santé sexuelle ?

Si vous vous protégez des IST, que vous avez trouvé le bon contraceptif, que vous êtes entouré de gens bienveillants, non discriminants et que vous n’avez pas à faire à des violences sexuelles ; alors oui, vous êtes en bonne santé sexuelle !!! Vous avez toutes les clés en main pour passer de beaux moments d’intimité. Congrats 🎉.

Si ce n’est pas le cas, il est primordial d’en discuter et pourquoi pas de se faire aider par un praticien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.