Un plan à trois en Facetime ?

Un plan à trois en Facetime ?

Difficile d’imaginer une rencontre trio via FaceTime ! C’est pourtant ce qui s’est produit cet été au cap d’Agde ! ‘B-B’ nous racontent leur histoire.
 
Ce fût notre première fois au Cap-d’Agde. Je suis arrivée 4 jours avant mon mari avec des amis. Découverte du glamour Beach dès notre arrivée le samedi après-midi. Bon moment passé avec mes amis, lieu incroyable, musique et ambiance de folie, le tout pour vous mettre dans le bain. À la sortie, un homme m’interpelle et essaie de communiquer avec moi. Un très bel Italien, brun, ténébreux, barbe entretenue, un corps sculpté … Ne sachant pas parler l’Italien je demandai à un ami, (dont la langue ne lui est pas étrangère), de me traduire ce que ce charmant jeune homme essayait de me dire. Il voulait visiblement passer un moment coquin avec moi, insistant avec son regard qui croisait le mien. Essayant par tous les moyens d’être au plus proche de moi. Avec mon ami traducteur, nous essayons de lui expliquer que je ne rencontrais jamais sans mon mari, et qu’il arriverait que Mardi. S’il voulait me revoir ce ne serait qu’à ces conditions. Malheureusement il repartait justement ce jour.

 Crédit photo : stocklib 
Je repartis avec mes amis dans notre appartement du Cap. Dans la soirée mon mari m’appelle et me demande comment se passait notre découverte du Cap. Je lui explique notre arrivée, mes découvertes… Et je lui parle de cet Italien qui m’avait abordée à la sortie du Glamour Beach. N’y plus n’y moins.
Le lendemain soir, mon mari harcèle mes amis pour que je rencontre ‘Le ténébreux Italien’. Sur le moment je ne comprenais pas où il voulait en venir? Nous n’avons jamais rencontré séparément et je ne comprenais absolument pas sa démarche. S’en sont suivis des flots de sms en m’expliquant qu’il avait envie de tester quelque chose de différent. Comme il était loin de moi et que j’étais quand même dans un lieu propice à débordements 😉 l’idée lui traversa l’esprit de me laisser rencontrer cet homme sans lui, pour avoir cette sensation d’être voyeur tout ayant l’impression d’être trompé de manière consentie. Mais pour ça il fallait une manière de pouvoir voir l’action! Quoi de mieux que notre smartphone. Sur le moment je me suis dis, mais comment peut-il me demander ça ? Et en plus il va falloir que j’explique le scénario à l’italien ?
Crédit photo : stockily : Couple in love going for the kiss
J’étais perdue, d’un autre côté excitée par le scénario, j’avais peur de l’inconnu, et si je n’aimais pas ça ? Et si lui n’aimait pas ça ?
Je me suis donc préparée, comme pour une soirée coquine avec mon mari mais sans lui. À la place j’avais une amie qui m’accompagnait. Je ne vous l’avais pas précisé ? Cela faisait aussi partie des conditions ! Il fallait bien notre caméraman. Imaginez-vous donc, proposer ce scénario à un homme que je ne connais pas, qui ne parle pas ma langue, le tout filmé par mon amie qui ne sera là que pour cela juste à côté!
Nous étions déjà bien parties pour une soirée mémorable en tout point ! Nous partîmes avec mon amie dans un bar rejoindre Mr L’Italien que nous avions contacté brièvement deux heures avant sans lui parler de ce que nous avions prévu. Il arriva avec son amie, nous prenons un verre, heureusement son amie parlait le français et nous avons pu échanger quelques phrases. Le moment fut arrivé de donner nos conditions pour la soirée. Je me souviendrais tout le temps de la tête qu’il a eu quand nous lui avons tout expliqué. Il nous demande 15 mins de réflexion. Ce que nous lui accordons . Il revient 15 mins plus tard pour nous donner son feu vert.
crédit photo : stocklib
La commença la soirée la plus folle que j’ai connue. Mon amie appela mon mari dès notre départ pour accéder à l’appartement de l’Italien. La pression montait en moi, comment allais-je faire, avec mon mari en direct sur mon téléphone tenu par mon amie qui regardera aussi la scène ?
Nous y sommes, le moment fatidique, nous entrons dans son appartement, mon amie au téléphone avec mon mari, le stress monte de plus en plus, nous nous dirigeons sur le balcon, la vue est magique de nuit, nous apercevons tout le cap. Il se blottit contre moi, je pouvais sentir son sexe entre mes fesses, il commença à m’embrasser dans le cou, l’air frais caressait mon corps. Il me marmonna des mots en Italien, je n’y compris pas grand-chose mais peu importe le moment est comme suspendu, j’entends la voix de mon mari dans le téléphone, mon amie se fit discrète et se mit dans un petit coin pour ne pas nous déranger.
Il commença à me pénétrer par ses doigts humides, lentement et sensuellement, je suis partagée entre le plaisir et la culpabilité, il m’effleura ensuite le bout de son gland entre mes lèvres, je me sens excitée comme jamais, je sens le regard de mon mari sur moi. L’Italien enleva mon dessous lentement, puis me retourna pour que je puisse avoir son regard dans le mien. Il m’embrassa longuement, me prit la main et me dirigea vers le salon de l’appartement. Mon amie suivit le mouvement et s’installa au sol non loin du canapé.

 

crédit photo :stocklib 
Soudain, il s’éloigne et entre dans sa chambre, me laissant sur le canapé, mouillée comme jamais. Je parlais à mon amie et mon mari quelques instants pour avoir leurs ressentis. Tout le monde trouvait la situation assez fun. Il revient dans la chambre avec un préservatif en main, l’enfila sur sa queue épaisse et dure, et d’un mouvement tendre il pénétra en moi. Il me leva les jambes pour que je puisse le sentir encore plus profond en moi. J’entends en fond sonore mon mari et mon amie en plein commentaire sur la situation, « tu préfères qu’il la prenne comme ça . Ou tu préfères qu’elle vienne sur lui .  » ! Je dois avouer que c’était tout de même perturbant. Je m’exécutai aux demandes de mon mari. Je me suis donc levée et j’ai pris les choses en main, en prenant sa grosse queue entre mes doigts pour ensuite la faire glisser dans ma bouche. Je le sentais exciter et tellement dur. Après une fellation des plus gouteuses, je repris un préservatif, et je me suis littéralement assise dessus, dos à lui, pour avoir une vue de mon amie qui me filmait et pour que mon mari voit au plus proche la tête que je faisais en m’enfilant sur ce bel Italien. Je fis des va-et-vient de plus en plus énergiques. Je me sentais mouillée, l’idée que mon mari prenne son pied en me regardant m’exciter de plus en plus, je l’entendais se masturber au téléphone, son râle de plaisir, sa respiration s’accélérait, c’était vraiment perceptible au téléphone. Le fait que mon amie soit là à nous regarder m’excitait aussi, qu’elle soit spectatrice, car je sais que ça l’excitait aussi.
Il me reprit une nouvelle fois, me retourna pour me prendre en levrette. Cette fois-ci c’était court mais intense. Il se retira et nous faisait comprendre qu’il était temps que je me m’habille, ce que je fis. Quand j’étais convenablement habillée je pris mon amie avec moi, nous descendons les escaliers qui menaient à l’appartement. Un peu abasourdi sur ce qui venait de se passer ! Mon amie avait raccroché avec mon mari. J’étais entre deux pensées, celle tout d’abord du « qu’est-ce que je viens de faire » ? Et celle du  » il nous a vraiment fait partir à une vitesse l’Italien ! « . N’ayant pas l’habitude d’un plan d’un soir seule, mon amie me rassura en me disant : « ça ce passe commet ça avec un plan d’un soir » ! Première découverte.
Nous sommes donc rentrées toute les deux, rigolant de la situation. Mon mari m’appela juste après pour me demander mes impressions. Je l’ai retrouvé au cap deux jours après plus excitée que jamais et lui aussi.
Témoignage de B-B sur Libertic.
Vous aussi vous souhaitez vivre des expériences torrides ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.