Les femmes et la sexualité

Les femmes et la sexualité

Nous en sommes persuadés, le femmes se libèrent de plus en plus vis à vis de la sexualité ! Nous avons abordé le sujet ici même dans un article précédent  …

Mais non seulement elles se libèrent et assument, mais en plus elles en parlent ouvertement … nombreux blogs, livres, films relatent cette évolution des moeurs.
Un excellent article à lire sur  » le figaro madame « .

http://madame.lefigaro.fr/societe/en-kiosque/2851-sex-rebelles-in-the-city

 

Nous en profitons aussi pour vous présenter un blog qui reflète tout à fait le sujet de ce billet !
Anis Hart et ses petites histoires de femme, du Glamour teinté d’humour.

http://histoiresdefemme.blogspot.com
http://histoiresdefemme.blogspot.com

 

2 réactions au sujet de « Les femmes et la sexualité »

  1. Comme je le disais hier soir lors d’une grande tirade avant d’avoir validé sans mettre mon nom et avoir perdu mon com (bachibouzouk de creugneugneu pour être polie), on peut voir de plus en plus de jeunes de 20 ans inscrites sur des sites échangistes où encore en club libertin avec leur petit ami fraichement cueilli. 20 ans moi je trouve ça dingue et pourtant j’ai l’esprit assez large. Je sais pas si être libérée si jeune est une bonne chose. Au final, elles fument de plus en plus, elles picolent de plus en plus et maintenant elles baisent de plus en plus ces petites minettes (pilule alcool tabac, miam…). Savez vous que l’espérance de vie entre les hommes et les femmes se ressere? Je suis prete à parier que ça ne va pas en rester là…

  2. Il est grand temps en effet de libérer cette parole féminine sur la sexualité muselée depuis des décennies au prétexte fallacieux qu’une « femme honnête n’a pas de plaisir » !
    Quelle violence, dans cette affirmation péremptoire et quel terrorisme relationnel instauré entre hommes et femmes au sein même des générations qui nous ont précédé…
    A mon sens, le livre de Eve Ensler médiatisé par la pièce de théâtre à succès qui en a été tirée : « Les monologues du vagin » a contribué à la ré-appropriation par les femmes non seulement de leur sexualité par l’intimité de ces témoignages toujours émouvantes, parfois drôles et quelquefois, hélas, dramatiques mais aussi de leur identité sexuée.
    Ainsi, les femmes ont retrouvé tout ce qui fait leur différence à la fois physiologique, « fonctionnelle » et psychologique par rapport à l’homme.
    Il me semble que cela ne peut être que positif pour une meilleure compréhension entre hommes et femmes et conduire chacun des partenaires vers une sexualité inventive, épanouie et authentique.
    Cela étant et au risque de passer pour une sentimentale irrécupérable ou la ‘’ réac ‘’ de service autant je soutiens ce genre de combat visant l’équité entre les sexes autant je dénonce la surenchère revancharde de certaines femmes qui, au nom d’une libération sexuelle sans discernement, en viennent à singer les pires des machos par l’adoption d’une attitude ‘’rentre- dedans’’ ou consumériste à outrance …
    A mon sens, elles ne peuvent qu’y perdre ce qui fait l’essence de la féminité sensible et qui plus est ; elles fichent une trouille monstre aux hommes qui n’ont plus alors qu’une seule échappatoire face à ces viragos modernes : fuir, vite et très loin !
    Si la liberté est une forme de pouvoir il ne saurait s’exercer sans responsabilité et dans le respect de l’autre et de soi-même.

    Cordialement

    Elise
    E&M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *