le libertinage n’est pas l’échangisme

le libertinage n’est pas l’échangisme

Le sujet étant à la mode, on lit beaucoup d’articles de presse et on voit beaucoup de sujet télévisés qui font l’amalgame entre le libertinage et l’échangisme. Les adeptes du libertinage passent alors bien souvent pour des personnes désireuses de changer de partenaire le temps d’une soirée programmée, pour tromper la routine, et surtout motivés par l’apparence physique de leur compagnons de jeux d’un soir.

C’est du reste cette fausse idée du libertinage qui a motivé la création de Libertinage pour tous.fotolia_champ

Au risque de décevoir les journalistes un peu pressés, ou de leur donner un peu plus de travail dans la nuance, le libertinage se différencie de l’échangisme. Il peut parfois l’englober, dans le respect des désirs de chacun, mais ce n’est pas systématique.

En d’autres termes, le libertin ne couche pas avec tout le monde, tout le temps, et sans distinction, et l’échangiste n’est pas forcément libertin.

Il serait bien difficile de traiter de façon exhaustive des us et coutumes du monde libertin dans la mesure où, chacun y trouvant la possibilité de s’exprimer, celui-ci s’avère très diversifié.

Mais s’il est une constante chez le libertin, c’est bien son état d’esprit : respect de l’autre, de lui-même, liberté de pensée, ouverture d’esprit.

C’est cet état d’esprit qui caractérise le libertinage et non pas le simple fait d’avoir des relations sexuelles avec des personnes que l’on ne connaît pas, ou si peu, et avec qui on aura finalement très peu échangé.

De même, il n’est en rien obligatoire d’avoir des pratiques sexuelles hors-normes pour être réellement et profondément libertin.

L’image du libertinage est fort malheureusement ternie par cet amalgame avec l’échangisme. On s’imagine alors les lieux libertins comme des endroits fréquentés par des fauves assoiffés de sexe alors que le véritable club libertin est par définition un lieu raffiné, un lieu de rencontres entre personnes tolérantes, ouvertes, et partageant les mêmes envies dans le respect des limites de chacun.

Amis libertins, débutants, expérimentés, faisons en sorte que le libertinage ne soit plus assimilé à l’échangisme et décrivons-le autour de nous pour ce qu’il est vraiment : une école de liberté.

6 réactions au sujet de « le libertinage n’est pas l’échangisme »

  1. Effectivement, il est bon de faire cette précision !!
    J’espère tout comme vous que les gens arrêtent de tout confondre et que les médias arrêtent de faire l’amalgame et des reportages totalement irréalistes sur le monde libertin !
    Bonne continuation !!

  2. Bonjour … Tout d’abord félicitation pour cette belle initiative. Il s’agit d’une belle et parfaite introduction au thème ‘ le libertinage n’est pas l’échangisme’. Les mots sont particulièrement bien choisis, précis, neutres… et tellement vrais ! Il s’agit d’une amorce au sujet parfaitement résumé.

    Qui sommes-nous ? Nous sommes un couple marié, des enfants, une famille, des amis ‘verticaux’ lol, et, nous sommes également libertins avec des amis ‘horizontaux’ (=libertins) depuis environ 5/6 ans.

    Que pensons-nous du libertinage ? On trichera sur ce qui a déjà été énnoncé car on ne trouve pas mieux à dire lol : C’est une école de liberté !

    Que pensons nous de l’échangisme ? Il s’agit d’une pratique sexuelle majoritaire que nous pratiquons mais il en existe d’autres : les parties ‘LégoLand’ (où tout le monde s’en boîte lol), le triolisme, les duos, etc… .

    Que pensons nous des reportages à ce sujet ?
    Concernant les journalistes ‘verticaux’ (qu’ils apprennent le jargon de la paroisse pour commencer lol), on partage le même point de vue mais avec plus de critiques de notre part (on peut se permettre d’être plus virulant, nous ne tenons pas le blog lol)… Il n’y a rien de professionnel chez eux. On ne se retrouve absolument pas dans leurs reportages comme par exemples :
    – Une femme dans un couple qui semble être soumise par son homme à faire des cokineries à d’autres hommes sans y prendre de plaisir. Ca transmet l’image et l’idée que toutes les libertines en couple sont soumises à la libido de leurs hommes sans que nous ayons, nous les hommes, aucun respect de la femme, et moins encore de notre propre femme (et oui c’est connu, nous partageons tout, tout pour nous mêmes seulement lol).
    – Le sujet du Cap d’Adge ‘libertin’ avec un couple sur un parking à l’extérieur du Cap en train de faire leur cokinerie, sans aucune minute sur les sujets qui font le Cap : ‘la baie des cochons’, les boutiques, les ‘before’, les clubs, les afters, les résidences, le camping etc…

    Bref ! On passe toutes les autres images non représentatives du libertinage, voire de l’échangisme. Il semble que ces journalistes recherchent sous le pseudo thème du ‘libertinage’ … le cul ! Un bon moyen pour ces pseudos journalistes de tromper leurs femmes peut-être lol ? On y voit jamais mais absolument jamais le côté festif, le côté délirant, le côté coquin d’esprit, le côté séduction, le côté libertin, le côté copain, le côté amical … A quand un vrai reportage … télévisuel … by Libertinage pour tous lol ?

    Bisous à tous les z’amours de libertins … et vivement la lecture des prochains commentaires à ce sujet… juste pour voir si nous sommes bien libertins lol ?

  3. Combien vous avez raison: Le libertinage n’est pas une pratique mais un état d’esprit.
    Nous refutons d’ailleurs les mots en « istes » ! Même si nous pouvons par désir ou envie ceder a ce que certains noment « échangisme » a nos yeux il y a une dimention suplémentaire (melange d’esprits, de sensualité, de vitalité érotique et humaine) ! Bref quelque chose de bien plus large qui font de nos rencontres qq chose de solaire qui ne laisse pas indéme ceux qui ns rencontrent.

  4. Merci pour cet éclairage c’est exactement ce que je pense et dis à propos du libertinage. Je n’ai de cesse de penser que le libertinage vient d’un esprit qui s’est révélé au cours des siècles passés, et dans l’esprit considéré au XVIIIe siècle il était vraiment question de s’affranchir des dogmes qui dictaient les comportements et surtout les pensées. D’où l’idée de penser autrement, de s’accorder une ouverture d’esprit qui permettait de concevoir autrement l’accès aux plaisirs. Evidemment cela ne passait pas et ne passe pas par l’obligation de vivre certaines pratiques, mais plutôt de ne pas s’interdire des fantaisies, des jouissances de l’esprit et du corps, à chacun de trouver les siennes et de s’en nourrir pour s’épanouir dans l’érotisme.
    Baisers

    Armandie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *