Interview de Nicolas

Interview de Nicolas

L’équipe de libertinage pour tous à eu le plaisir de rencontrer Nicolas, un charmant jeune homme célibataire et libertin, qui a eu la gentillesse de répondre à quelques questions pour nous faire part de sa vision et ses expériences.

——-

Libertinagepourtous : Bonjour Nicolas

Nicolas : Bonjour

LPT : Que représente pour toi le libertinage ?

Nicolas : Pour moi le libertinage est garant d’érotisme, de charme, de sensualité, de séduction bien sur, mais également d’amitié, de respect, de fête de folie. C’est l’espace ou tout est faisable mais rien n’est obligatoire, un peu comme à l’origine du mot libertin : c’est sortir de l’esclavage des normes de la société.

LPT : Comment as-tu commencé ?

Nicolas : Je pense que j’ai toujours été libertin dans l’âme. Ce monde m’a toujours attiré, mais ma première sortie en club je l’ai effectué il y a une dizaine d’années. A l’époque j’étais en couple depuis 6 ans. On avait discuté a plusieurs reprise des clubs libertins sans oser franchir le pas, enfin surtout mon amie (sourire).
Un jour on s’est dit que de rentrer dans un club ne nous engageait à rien, on pouvait toujours faire demi-tour. On s’est assis dans une banquette en sirotant un verre, on regardait les couples sur la piste, l’ambiance était très conviviale et très festive. Un couple est venu nous souhaiter la bienvenue en nous offrant un verre. On a un peu discuté, puis dansé. Mon amie se détendait petit à petit.
A un moment de la soirée le DJ du club a invité toutes les femmes à monter sur le podium au centre de la piste, mon amie a rejoint les femmes sur le podium. Elles dansaient toutes ensembles, c’était sympa, puis une femme a retiré sa robe, elle était nue en dessous. Le DJ a alors dit en riant : « Allez !!! Toutes les femmes nues sur le podium !! ». Une deuxième a retiré ses vêtements, puis une troisième. Je m’attendais à ce que mon amie me rejoigne au bar. Au lieu de cela je l’ai vu retirer ses vêtements avec un grand sourire et me faire signe de la main qu’elle s’éclatait. A partir de ce moment nos esprits ce sont libérés. Nous avons passé une soirée géniale. En sortant du club mon amie m’a dit, c’était sympa on reviendra.
Elle a ainsi confirmé le dicton libertin : « la première fois c’est l’homme du couple qui veut aller en club, ensuite…c’est la femme qui veut y retourner »

LPT : Que t’apporte le libertinage ?

Nicolas : Pour moi c’est l’occasion de rencontrer, de discuter avec des personnes qui ont la même vision, les mêmes plaisirs que moi. J’ai aussi dans le monde libertin de vrais amis avec qui j’entretiens une grande complicité. Nous nous retrouvons également en dehors du libertinage, mais lorsque nous sortons ensemble, notre complicité fait que nous nous amusons énormément. Les jeux de séduction sont très présents sans pour autant que nous allions plus loin à chaque fois. Lorsque je sors en club c’est avant tout pour m’amuser, le reste ce n’est que la cerise sur le gâteau (clin d’œil).

LPT : a propos des pratiques libertines, as-tu des limites ?

Nicolas : Je n’ai pas vraiment de limite, si ce n’est celle de la douleur. Après aucune pratique ne me choque, chacun vit ce qu’il a envie de vivre tant que chacun est consentant. Parfois on peut ne pas être attiré par une pratique et puis l’on rencontre quelqu’un, on découvre un nouveau monde, on se laisse tenter par une expérience nouvelle. Cela peut rester la magie d’un instant ou devenir une pratique que l’on souhaite renouveler. Tout est possible mais pour cela il faut avoir l’esprit ouvert, ce qui, normalement, est l’apanage du libertin.

LPT : As-tu une petite anecdote pimentée à nous raconter ?

Nicolas : Une seule ??? (Rires) le choix est difficile, je vais raconter un de mes plus beaux souvenirs. C’était avec deux femmes.

Oui cela va paraitre classique comme beau souvenir mais ce qui en fait la beauté ce n’est pas le fait que ce soit avec deux femmes, cela m’est arrivé plusieurs fois et ce n’est pas toujours des souvenirs des plus fabuleux (rires). Les deux femmes dont je vais parler vivaient en couple lesbien. Elles étaient bien sur toutes les deux bi. On se voyait très souvent en club, ce sont devenu des amies ( j’ai même passé des vacances chez elles ). Il ne s’est jamais rien passé entre nous pendant au moins deux ans, et puis un soir où on était en club, on s’est un peu titillé mais c’était très soft.
Ce soir là je dormais chez elles, dans le canapé. On se souhaite bonne nuit, je me couche dans le canapé et elles vont dans leur chambre. Cinq minutes plus tard une des deux ouvre la porte de la chambre, reste dans l’ouverture de celle-ci me regarde droit dans les yeux et me dit avec un grand sourire: « on aimerait bien que tu te joignes à nous…si tu veux t’amuser c’est maintenant. ». Je n’ai pas réfléchie plus d’une demi-seconde. L’instant d’après j’étais dans leur chambre ou j’ai passé une magnifique nuit. Ce qui a rendu ce moment si beau c’est la complicité que nous avions tous les trois et surtout la complicité qu’elles avaient toutes les deux.
Je me souviens encore des regards qu’elles échangeaient, de la manière qu’elles avaient de me guider, chacune leur tour, pour donner du plaisir à leur partenaire de tous les jours. J’étais réellement intégré dans leurs jeux de couple. Rien que d’en reparler j’ai plein d’émotions qui remontent (ne regarde pas en bas j’ai dit émotion (rires))

LPT : On dit souvent qu’internet participe à faciliter les rencontres, qu’en est il pour toi ?

Nicolas : J’ai une posture qui ne facilite pas les choses, celle d’homme seul. Souvent les couples et femmes seules ont tendance à stigmatiser ma catégorie. Certains hommes seuls sont en effet parfois un peu lourds, et se comportent comme des vautours, mais il y a des couples et femmes qui agissent de la même manière (si si je vous assure (rires)). Pour être sur de ne pas déranger, je ne commence quasiment jamais les dialogues sur le site ou alors je n’aborde que les fiches qui ont coché la recherche d’homme seul.
Pour moi tous les sites sont payant alors le prix ne guide pas ma sélection, mais il y a un site que j’apprécie beaucoup, c’est Libertic. Pour moi, les autres connectés sont de vrais libertins et les modérateurs sont efficaces, je n ai jamais eu sur ce site la surprise d’une fausse fiche comme cela arrive trop souvent sur d’autres sites. Sur Libertic je dialogue avec beaucoup d’amis (j’aime garder le contact avec les personnes que je rencontre), et parfois de nouveau contact. On peut discuter sans forcement prendre un rendez vous ou vouloir se rencontrer à tout prix, on peut échanger simplement. Un jour le hasard peut faire que l’on se rencontre, dans ce cas les dialogues d’internet nous aident à engager la conversation. Encore une fois rien n’est impératif, mais si le feeling fait…

Merci Nicolas d’avoir répondu à notre interview.

Retrouvez le profil de Nicolas sur  www.libertic.com sous le pseudo : Nicodoux.

Si vous aussi vous souhaitez répondre à notre interview n’hésitez pas à nous contacter 😉

 

Une réaction au sujet de « Interview de Nicolas »

  1. On se retrouve complètement dans la vision du libertinage de Nicolas. C’est aussi en ça que le libertinage apporte quelque chose d’exceptionnel, on rencontre beaucoup de personnes, toutes différentes les unes des autres, mais avec le même état d’esprit!
    Après chacun a ses envies et ses limites, mais toujours en respectant celles des autres. En dehors du libertinage, nous n’avons pas trouvé d’autres endroits où ce respect et cette ouverture d’esprit étaient si fortement présents.
    C’est toujours autant agréable de passer des soirées en ta compagnie Nico!
    Un témoignage qui reflète complètement la réalité! A quand la prochaine soirée? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *