Différentes approches du libertinage

Différentes approches du libertinage

Voici la deuxième partie du témoignage de Philippe et Marie, couple libertin sexagénaire, mariés depuis 40 ans qui nous font part avec beaucoup d’humour de leur vision du libertinage.

Il faut savoir qu’il y a plusieurs approches du libertinage.

1) L’approche sportive ou olympique. Il s’agit essentiellement de faire de beaux parcours comme au golf, ou de belles parties comme au tennis, pour entretenir la forme (assouplissement des muscles vaginaux, gymnastique des corps caverneux, dégorgement de la prostate, éveil des glandes de Bartholin et de Skenes). Bref, vous rentrez heureux et béats, pour mettre à jour le calendrier sur lequel vous notez vos scores, pour améliorer votre handicap. C’est le Libertinage utilitaire qui éloigne du psy et flatte son ego.

2) L’approche tourmentée ou intellectuelle. Vous rédigez une fiche de recherche sur un site connu, sur laquelle vous prenez bien soin de dresser le long catalogue de tous ce que vous ne faites pas. Là, vous serez tranquilles, personne ne viendra vous chercher noise et vous aurez vécu ce grand frisson d’avoir franchi un grand pas dans l’exploration (très prudente) des interdits.

Couple Libertin

3) L’approche hédoniste ou bling-bling. Si vous êtes beaux, grands, minces, bronzés, épilés, tagués (pardon tatoués), avec des dents d’une blancheur éclatante et des oreilles qui ne sortent pas trop du volume de l’enveloppe crânienne. Vous avez eu la chance, Mademoiselle, de bronzer dans le plus simple appareil sur le pont supérieur du yacht de votre patron et de pouvoir produire les images souvenirs de ces moments voluptueux. Ou bien vous avez mis à mal votre bilan carbone en bouffant des centaines de litres de kérosène pour le simple plaisir de vous faire photographier en naïade vêtue d’un maillot pousse-au-viol au bord de quelque lagon enchanteur lointain. Vous rédigez donc une annonce débitant tous ces critères et illustrée avec toutes les belles images accrocheuses décrites ci-dessus, sans omettre de préciser que vous ne recherchez que des alter ego qui disposent des moyens de leurs ambitions. « Oui quoi, on ne va tout de même pas frayer avec n’importe qui… » Vous obtiendrez sûrement bon nombre de courriers intéressés, sans que beaucoup débouchent du reste sur du concret, car on est toujours le tocard de quelqu’un d’autre.

4) L’approche naïve ou confiante dans la nature humaine. Vous rédigez une annonce gentille dans laquelle vous mettez en avant vos qualités d’écoute, d’adaptation aux envies exprimées par autrui, en précisant que rien n’est obligatoire (pas comme les cotisations à l’URSSAF) et que quoiqu’il arrive vous serez contents et satisfaits. Là aussi, comme pour l’approche intellectuelle, de nombreux autres « annonceurs » consulteront votre fiche sans jamais vous laisser le moindre message, puisqu’ils sont aussi hardis que vous dans leurs efforts d’aboutissement de la satisfaction de leurs bas instincts.

Nous n’aurons pas l’outrecuidance de prétendre à l’exhaustivité de ces approches, et nous laissons à d’autres doués de plus d’humour et de verve que moi de compléter ce dont nous n’avons pas parlé.

Alors, d’espoirs en déceptions, de lapins en rendez-vous mitigés, vous progresserez lentement sur le chemin caillouteux du Libertinage. Et les années passant, vous vous rapprocherez sans vous en rendre compte de l’état de vieux couple toujours en quête de piment pour entretenir sa libido. Et faire retentir en chambre des bruits à faire rougir les voisins à 30 ans, 40 ans, 50 ans, 60 ans, 70 ans (et plus si affinités).

Pour lire la premiere partie du témoignage cliquez ICI

Nous sommes conscients qu’il y a autant d’approches que de libertins, le sujet est vaste, donc si vous voulez apporter votre propre témoignage, votre vision du libertinage et relater vos expériences, n’hésitez pas à nous contacter.

2 réactions au sujet de « Différentes approches du libertinage »

  1. ou comment dégouter son voisin de gouter au libertinage…Non? ça y ressemble pourtant. Mais ça expliquerait pourquoi j’ai si peu de contacts sur ma fiche alors. Bien sur que j’ai mis mes plus belles photos de mes vacances paradisiaques toute mince et bronzée… Je me voyais mal inserer les clichés pris en tablier en train de faire un hachi parmentier aux enfants. Bah, oui, on est un peu tous bling bling dans le libertinage quand même, faut avouer. On prend soin de notre apparence, de notre tenue vestimentaire, on se fait plus coquette, on rajoute des paillettes. Je revendique, je suis bling bling et pourtant ma vie de libertine est bien remplie. Là encore voyez vous, j’ai ramené le sujet vers moi. C’est le côté narcissique du libertin, on en avait pas encore parlé et ça m’inspire pour écrire un billet chez moi. Bref, je crois que je me suis égarée. Au fait, j’aime bien ici. J’espère que vous continuerez à alimenter régulièreemnt vos pages.
    Amitié

  2. Merci de nous avoir donné votre avis et pour vos compliments chère Oxanne ! Nous essaierons autant que faire se peut d’alimenter ces pages de sujets aussi variés que possible sur le monde libertin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *