Interview de Steven et Virginie

Interview de Steven et Virginie

Aujourd’hui, l’équipe de libertinage pour tous est allée à la rencontre de Virginie et Steven, couple libertin vendéen, qui a accepté de partager avec nous leur vision du libertinage.

stenie5

Libertinagepourtous : Merci à vous Virginie et Steven, d’avoir accepté de répondre à nos questions

Virginie et Steven : Cela nous fait très plaisir de prendre du temps pour y répondre. En espérant que tous ces reportages puissent donner aux personnes le courage de franchir le pas du libertinage pour vivre tout le plaisir (cérébral et sexuel) de ce monde méconnu et surtout mal jugé que de rester dans l’ombre de ses envies par peur d’être juger…

LPT :  Que représente pour vous le libertinage ?

Virginie : Le libertinage est un moment de partage, où l’on peut échanger des moments sensuels accompagné d’un couple ou une femme, en ce qui nous concerne.

Pour le nous, il y a un mot qui est primordial, c’est le FEELING. Une entente physique et relationnelle doit se faire par le biais de la communication, du rire, de l’humour, de la séduction, … avant toute chose. Rencontrer pour le sexe, ce n’est pas notre vision du libertinage. Bien au contraire, c’est un ensemble.

Il y a aussi liberté, chacun est libre de ses faits et gestes, de ces choix, … et surtout aucune obligation.

Steven : Le libertinage est tellement vague que même dans une pratique (échangisme, mélangisme, triolisme, …), il y a 100 façons différentes de l’aborder, de la faire, de la réaliser…

Pourquoi je dis cela par rapport à la question ? Car pour moi, le libertinage est enrichissant tant qu’il y a de la diversité… On découvre en parlant la façon de voir ce monde et ses pratiques pas pour chaque couple mais bien pour chaque personne.

Les personnes en couple en parlent longtemps à l’avance, se mettent d’accord sur ce qu’ils veulent faire ou pas et gardent pour eux leur jardin, car il est important de garder pour son couple des choses (façons de faire, des pratiques). Du moins, c’est ce que l’on pense mais comme je vous ai dit plus haut, chaque personne a sa façon de voir et faire.

On n’a pas à juger, si on n’a pas la même vision du libertinage, tant pis, on peut tout de même s’apprécier sans pour autant aller « plus loin » et si même pour cela ce n’est pas possible, passons à autre chose, il y a bien assez de monde pour éviter de se pendre la tête….

stenie4

Ensuite, il y a ce qui est pour nous, primordial (d’ailleurs c’est même signalé sur notre fiche). Il est vrai que le physique est important mais super minime. Franchement quel intérêt de faire quoi que ce soit s’il n’y a aucun dialogue, rire, séduction ? Même si vous avez devant vous la personne au physique le plus agréable du monde, si vous n’avez pas l’entente, à quoi bon ?

Dans le libertinage, on parle plus librement entre nous, on se lâche plus que dans une autre soirée quelque conque dans sa façon de parler, bouger, danser…

Et personne ne juge ou très peu.

Alors après tous ce que je viens de dire, pourquoi se priver de vivre NOTRE VIE à fond et surtout COMME ON L’ENTEND…

LPT : Qui a commencé ? Qui en a parlé en premier ? Qui a initié l’autre ?

Virginie : Je ne connaissais pas du tout ce milieu, et pour moi, j’étais loin de croire qu’un jour …

Steven m’a parlé de quelques expériences avec une complice qu’il avait eu en club et surtout en soirée privée. Ce milieu m’a intrigué et on a voulu s’y lancer ensemble, sachant qu’il n’avait jamais pratiqué le libertinage en couple. C’était pour lui une première en quelques sortes !

On a commencé par regarder des sites de clubs libertins, des forums puis après un an, on s’est lancé. On s’est inscrit sur des sites libertins, et l’aventure a commencé…

J’ai pu par le biais du libertinage m’avouer une attirance pour les femmes. Je pense que j’ai toujours éprouvé cette attirance, mais peut être par timidité, peur de me l’avouer je cachais ma bisexualité. Steven respecte et m’influence pas dans mes choix et aussi et surtout mes envies. Tout comme si lui décidait d’être Bi …(rires…) !

stenie2

Steven : J’ai connu ce monde de luxure dans le milieu de courses équines en tant que célibataire et quelques fois avec une « sexe-friend » et je suis allé deux-trois fois en club.

J’ai parlé de ma vie d’avant à Vivi mais sans arrière pensée.

Vivi a voulu en savoir plus, connaître ce milieu et donc je me voyais mal lui refuser sachant que j’ai gardé un bon souvenir de ces moments là.

Mais je peux vous dire qu’au départ, cela n’a rien à voir entre être célibataire et en couple, tant j’ai pris dur mais maintenant avec un peu plus d’un an de libertinage, je peux vous assurer que quand tout y est, prendre du plaisir à quatre est plus que merveilleux.

Qui a initié l’autre ? On va dire moi dû à mon expérience (si je peux dire ça), mais en aucun cas, je guide Vivi sur ses envies, ses attentes. Je la laisse découvrir à son rythme et si on veut tester une nouvelle chose, on en parle avant ou se regarde pour ne pas se blesser l’un à l’autre car on reste avant tout un couple et donc le/la conjoint(e) passe avant tout autre personne.

LPT : Que vous apporte le libertinage ?

Virginie : La rencontre avec des personnes formidables, qui deviennent parfois des amis lorsque le feeling y est à son maximum. Partager des sorties privées ou/et en club, on adore. On peut échanger de chacun de nous sur nos expériences vécues.

Steven : Je pense que j’ai déjà répondu plus ou moins à cette question (sourire).

Le libertinage m’apporte une plus grande liberté sur ma façon d’être.

Voir sa femme s’épanouir et prendre son pied, l’entendre jouir est vraiment merveilleux et aussi donner du plaisir à une autre femme est à chaque fois un grand moment.

Je pense que le libertinage a surtout permis à nous découvrir par sur le plan sexuel (du moins pour ma part car je ne suis pas bi !!!) (rires) mais plus sur notre façon de penser, de réagir, de s’aimer.

stenie3

LPT :  Jusqu’où vous autorisez vous à aller ? Quelles sont vos limites ?

Virginie : Nous sommes un couple échangiste, mais en fonction du feeling et des envies des autres couples que nous respectons.

Toujours ensemble dans les moments coquins, j’ai un petit plaisir, c’est de regarder mon chéri avec une autre femme. L’occasion ne s’est jamais présentée mais je serai partante pour le candaulisme et même laisser Steven partir avec une autre femme.

Lorsque nous sommes avec un couple lors d’un moment mélangiste ou échangiste, regardez Steven avec une autre femme en prenant et donnant du plaisir, tout en se donnant la main, c’est très … excitant … (frissons).

J’ai quelques limites avec les hommes en couple que l’on rencontre. Certaines pratiques sexuelles ne sont pas partagées dans le libertinage. Je souhaite en garder avec mon chéri, très important pour NOUS.

Steven : Jusqu’où on s’autorise à aller ? Tout dépend ce que l’on fait le lendemain, de l’heure que l’on doit se lever, la ou les personne(s) que l’on doit rencontrer donc on va dire 130 kilomètres mais ne dit-on pas quand on aime, on ne compte pas (rires)… Bon, redevenons sérieux (sourire) !

Pour ma part, avec ma partenaire je n’ai pas de limites, je me fis surtout à l’envie de la femme qui est avec moi.

Il faut dire ce qui est, nous les hommes on n’a pas ou très peu de limites à part ceux fixer par son couple et la femme /couple qui nous accompagne.

Mes seules limites sont Virginie, je garde toujours une oreille, un œil sur elle. Si je vois que cela se passe mal pour « x » raison, je mets fin à tout, car pour nous, le libertinage est avant tout du plaisir et un plus et non une prise de tête.

Ah si, j’ai une limite et cela est aussi valable pour les couples que pour les femmes seules (Et oui, cela nous arrive de refuser les femmes seules !!!), nos critères sont les mêmes pour tout le monde.

On ne veut pas des assoiffés de sexe, ce que l’on appelle des MORTS DE FAIM, VIANDARD, des SANS-ÂMES !!!

Cela nous fait fuir plus que tout …

LPT :  Une anecdote pimentée à nous raconter ?

Virginie et Steven : C’est assez difficile comme question car malgré nos un an de libertinage, on n’a pas rencontré tant que ça, et chaque rencontre/personne est différente et d’ailleurs, entre parenthèse, on trouve ça orgueilleux de mettre sur les sites « expérimenté » à moins d’être une star du « x », on trouvera toujours meilleur sur le sexe ou sur un autre point (sourires).

Mais il y a une rencontre que l’on a fait récemment en club « Le Domaine » qui nous a marqué.

Pourquoi celle là plus qu’une autre, on ne sait pas nous-mêmes. Peut être parce qu’elle est récente ou peut être parce qu’on a découvert une partie du mélangisme que l’on ne connaissait pas.

Il faut savoir que l’on est échangiste avant tout, que l’on ne prend pas autant de plaisir dans le mélangisme.

Mais là, on a eu la chance de rencontrer un merveilleux couple sur tous les points qui nous a fait découvrir le mélangisme sous un autre angle où régnait sensualité, charme, désir, et envie.

On est conscient que ce n’est pas le genre d’anecdote que vous attendiez mais cela n’empêche pas que pour nous, ça restera un superbe moment que l’on veut bien revivre encore et encore malgré que ce soit du mélangisme si c’est avec eux.

D’ailleurs, si ce couple nous lit, on vous dit encore MERCI.

stenie1

LPT :  On dit souvent qu’Internet participe à faciliter les rencontres, qu’en est-il pour vous ?

Virginie : Pour nous, Internet a vraiment été la 1ère étape de notre libertinage. Notre inscription, 1er club, 1ère rencontre, 1er shooting photo coquin ….

Sans Internet, je doute que l’on aurait pu rencontrer autant de libertins et maintenant amis, mais aussi arrivé jusqu’à là.

Steven : Ahaaah Internet, que dire … (sourires)

Je pense qu’Internet est pas mal, du moins au départ pour se lancer, apprendre des choses, connaître les termes, et faire nos premières connaissances car cela prend beaucoup de temps et il est tellement facile de dire ce que l’on veut par tchat ou message privé.

Cela peut-être aussi mal comprit, car on n’a pas l’expression du visage, la tonalité de la voix, les mimiques, …

Ensuite, le cercle d’ami(e)s augmente ou diminue suivant les sorties (soirée privée, soirée multicouples, plage…) que l’on fait .

Une fois que l’on a fait des connaissances, que l’on est habitué à tel ou tel endroit, les rencontres se font d’elles-mêmes, et plus naturellement, plus sainement…

Ensuite Internet vient secondaire et permet juste de rester en contact avec les connaissances que l’on a déjà.

On ne dit pas que l’on ne fait plus de rencontre par Internet, mais que ça devient rare car cela demande beaucoup de temps (donc moins de vie privée), et souvent beaucoup de blabla pour se rendre compte au bout de pas mal de temps que ça ne colle pas, tandis qu’en réel, on est vite fixé.

Retrouvez Virginie et Steven sur Libertic sous le pseudo : Stenie

Si vous aussi vous voulez faire partager votre vision du libertinage, n’hésitez pas à nous contacter.

3 réactions au sujet de « Interview de Steven et Virginie »

  1. Très beau témoignage 🙂
    C’est fou les préjugés qu’ont certains échangistes sur l’aspect « le cul avant la séduction »… Pour nous c’est également l’inverse !
    Je n’ai jamais osé discuter sur le net, peut-être est-ce à privilégier pour l’avenir… Mais j’ai toujours le sentiment que c’est engageant. Même si se mettre d’accord pour prendre un café n’est rien de plus qu’un café, j’ai toujours peur que l’autre couple envisage plus…
    Merci pour les conseils et exemples d’expériences ! 🙂

  2. Bonsoir AmarieAlice,
    Tout d’abord merci pour votre compliment et d’avoir prit le temps de nous lire.
    Heureusement il y a aussi pas mal de couples qui ont plus ou moins la même vision que nous du libertinage, sinon vous pourrez être sûr que nous aurions quitté ce merveilleux monde sans demander nos restes (si on peut dire lol).
    D’autre part, il ne faut jamais oublié que l’on fasse des rencontres en premier abords sur le net pour se donner rendez-vous dans un endroit neutre ou chez une personne cela ne doit rien changer sur sa vision du libertinage ! C’est à dire que l’on n’est jamais obligé de faire quoi que se soit si l’envie n’y est pas pour « X » raison et que rien empêche que l’on peut tout de même devenir « ami » par la suite car l’entente est là tout de même du moment que tout est clair est dit pour éviter tout mal-entendu…
    Libertinement Stenie

  3. Ping : Anonyme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *