Sex and the city fête ses 20 ans!

Sex and the city fête ses 20 ans!

La série mythique fête ses 20 ans. Eh oui déjà ! Qui n’était pas accro? L’histoire de 4 femmes vivant à New York et essayant par tous les moyens de trouver l’amour et d’en comprendre ses prémices. C’est surtout la première série qui parlait ouvertement de sexualité. De ses codes, ses dangers, et de sa complexité. Tous les sujets étaient abordés comme l’homosexualité, l’échangisme, les parties à plusieurs, l’infidélité ainsi que la maladie comme le cancer.

Elle a permis d’ouvrir les esprits et les débats. Sarah Jessica Parker créatrice et productrice de la série fût adulée par son sens de la mode  et par son charisme. Dans la série elle endosse le rôle d’une écrivaine talentueuse qui se livre à travers ses articles sur son ressenti sur l’amour et la sexualité avec beaucoup de brio et de finesse. Elle nous parle aussi du féminisme, de la force que peut avoir une femme face au monde dominé par les hommes. De la réussite sociale, et des difficultés d’élever un enfant seule, ou bien des problèmes que rencontrent les couples de pouvoir concevoir un enfant.

Les hommes ne sont pas en reste puisque la série traite aussi de leurs problèmes. Comme l’infertilité, l’impuissance sexuelle, le manque de confiance en soi, la taille de leur sexe, des éjaculateurs précoces…

Toujours justes, les dialogues étaient imparables et percutants. D’ailleurs certaines phrases cultes de la série resteront dans les annales :

Samantha Jones la plus cochonne des 4. Elle vit sa sexualité ouvertement et sans complexe. D’ailleurs elle a ouvert la voie sur le libertinage, c’est sans aucun doute la libertine du groupe. Avec ses expériences de trio, de bisexualité …Ces répliques sont de loin les meilleurs de la série.

Charlotte York, la plus sage et la plus raisonnée des 4. Parfois la plus prude sur certain sujet 🙂 Mais on adore ce petit côté coincé bon chic bon genre.

Miranda Hobbes, cette avocate tantôt nymphomane tantôt hystérique, est une féministe dans l’âme. C’est la plus forte et la plus têtue du groupe.

Et enfin Carrie Bradshaw, le rôle principale de cette série. Un vrai coeur d’artichaut, en recherche constante de l’amour, et des chaussures !

Crédit photo: Allo Ciné : http://www.allocine.fr/article/dossiers/series/dossier-18592583/

Sarah Jessica Parker a permis d’éduquer en quelque sorte plusieurs générations de femmes. Sur la dureté de la vie, de l’amour mais aussi sur la sexualité. Deux films ont été réalisés quelques années plus tard, plus bling-bling pour certain, mais nous étions tellement contents de pouvoir retrouver nos 4 acolytes. Elles ont évolué avec nous, vieilli aussi. Dans les films elles abordaient des sujets comme la parentalité, la complexité de faire durer son couple dans la longévité, du ressenti de passer le cap fatidique de la quarantaine.

Nous pouvons dire que cette série était riche de sujets divers et variés qui parlaient aux femmes. Enfin nous pouvions nous identifier à des femmes qui rencontraient les mêmes difficultés que nous. Elles employaient les mêmes discours, les mêmes phrases que nous pouvions dire dans notre quotidien avec nos copines. Sans aucun tabou, sans aucune limite, chacune d’entre nous avions pu s’identifier à chacune d’entre elles.

Sex and the city la série qui à casser les codes, ouvert la voie et certainement déculpabilisée certaines femmes à vivre leur propre vie sans aucun remords, d’ouvrir leurs regards sur leurs propres envies sexuelles, de s’assumer.

 

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.